à propos de nous

à propos de nous

HISTORIQUE

À l’automne 1997, la loi 160, décrétée par le gouvernement de l’Ontario, a créé une nouvelle culture dans le monde de l’éducation. Ainsi, les personnes à la direction des écoles doivent se retirer des associations d’enseignantes et d’enseignants et du contexte de la négociation d’une convention collective. Cette décision fait suite au geste de solidarité de la part des directions et des directions adjointes durant la grève générale des enseignantes et des enseignants qui venait de se terminer. Nous devons désormais pouvoir compter sur une association professionnelle pour représenter ses cotisants actifs à la lumière de cette nouvelle réalité.

Force est d’admettre que les quelque 560 cotisants actifs à la direction des écoles de langue française, comme leurs collègues anglophones, vivent à ce moment des sentiments très forts vis-à-vis un changement professionnel imposé qui, pour plusieurs, leur paraît brutal. Ils se retrouvent maintenant sans protection syndicale. Ils deviennent des employés qui seront dorénavant régis par la loi sur les Normes d’emplois de la province de l’Ontario et par le fait même des non syndiqués dans un rôle de gestionnaire d’école.

Face à cette nouvelle réalité, la majorité des directions et des directions adjointes franco-ontariennes est convaincue qu’il faut se munir d’une structure qui va, entre autres, s’occuper des besoins professionnels de ses cotisants actifs sur les plans de services aux cotisants, de protection légale, de perfectionnement professionnel et qui va assurer une voix forte auprès des instances des districts et de la province en matière d’éducation.

Lors de nombreuses rencontres régionales et provinciales, des représentantes et des représentants des personnes à la direction des écoles de langue française débattent les scénarios suivants: se joindre à l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens en tant que groupe distinct; adhérer à l’Ontario Principals’ Council (OPC) ou à l’Ontario Catholic Principals’ Council (CPCO), ou se regrouper par conseils scolaires et former une association provinciale francophone des personnes à la direction.

On s’entend finalement sur un compromis: former une association provinciale qui prendrait son autorité des 13 associations locales, dont une pour les administrations scolaires. Cette autorité s’exercerait par des décisions prises lors d’une assemblée annuelle. De là prend naissance l’Association des directions et directions adjointes des écoles franco-ontariennes (ADFO). Officiellement, l’ADFO est inscrite à titre d’organisme le 13 octobre 1998. Son mandat est de desservir les directions et directions adjointes quant à la formation professionnelle et le programme de conseil professionnel et de soutien juridique. L’ADFO prend maintenant son autorité de ses 12 membres, soit les associations locales pour chacun des conseils scolaires de langue française.

Au fil des ans, le mandat de l’ADFO a évolué. L’ADFO est devenue un partenaire important, voire incontournable, pour de nombreux organismes du secteur de l’éducation, tant francophones qu’anglophones. Ces partenariats permettent aux dirigeants de l’Association d’assurer la représentation de la voix des directions et directions adjointes francophones dans le secteur. En plus de cette représentation politique, dans les dernières années, l’ADFO est devenu un agent négociateur, avec OPC et CPCO, pour les conditions d’emploi des directions et directions adjointes.

PLAN STRATÉGIQUE

Afin de maintenir un leadershipen éducation, l’Association des directions et directions adjointes des écoles franco-ontariennes (ADFO) représente ses membres, défend leurs intérêt et leur offre du perfectionnement continu.

La voie/x des directions

REPRÉSENTER LES DIRECTIONS DES ÉCOLES DE LANGUE FRANÇAISE ET FAIRE VALOIR LEUR LEADERSHIP

• Revendiquer l’harmonisation du rôle, des responsabilités, des droits et des conditions de travail des directions d’école

• Favoriser la valorisation des directions afin de maximiser la motivation, la rétention et le recrutement

INNOVER POUR FAIRE RAYONNER L’ADFO

• Collaborer avec les partenaires pour maximiser l’influence de l’ADFO

• Revoir la structure de l’ADFO en fonction des priorités

APPUYER LA CROISSANCE PROFESSIONNELLE DES DIRECTIONS DES ÉCOLES DE LANGUE FRANÇAISE

• Communiquer efficacement avec ses membres afin de rendre accessibles les ressources

• Créer des occasions novatrices de réseautage

• Contribuer à bâtir la capacité des directions d’école

STRUCTURE

PATRICK VENNE

Président

+705 929-7361

RENÉ GAUDREAU

Administrateur

CSC Grandes Rivières Timmins

Nicole D'Hondt

Administratrice

CSC Providence London

CHANTAL MACIVOR

Administratrice

CSP Nord-Est Timmins

CRYSTAL CÔTÉ-POULIN

Administratrice

CSC Franco-Nord North Bay

Besoin d’un
conseil professionnel?
Appelez Denis
au 613 872-0271

JEAN-PIERRE MICHAUD

Administrateur

CS Viamonde Milton

CLAUDINE SAVAGE

Administratrice

CSDC des Aurores Boréales Balmertown

JEAN BIGRAS

Administrateur

CSP Grand-Nord de l’Ontario Hanmer

RENÉE BELHUMEUR

Administratrice

CEP de l’EST de l’Ontario Casselman

PATRICE RACINE

Administrateur

CSDC de l’Est Ontarien Clarence Creek

Vicky Marcotte

Administrateur

CSC Mon Avenir North York

YVES VAILLANCOURT

Administrateur

CSC du Nouvel-Ontario Sudbury

MARIE-JOSÉE LECLERC

Administratice

CEC du Centre-Est Ottawa

L’ADFO est au service
des directions et
directions adjointes
franco-ontariennes.

NADINE TRÉPANIER-BISSON

Directrice générale

+613 789-1998

Nous offrons des
formations par
des directions
pour des directions.

LIANE ROLLIN

ADJOINTE EXÉCUTIVE

+613 789-1998

CHRISTINA ARISTIL

SECRÉTAIRE

+613 789-1998

ALEXANDRA MILLER

Responsable des services financiers

+613 789-1998