Raison d’être

En retirant les directions et les directions adjointes des associations d’enseignants du contexte de la négociation d’une convention collective, la loi 160 a créé une nouvelle culture dans le monde de l’éducation. Cette loi classifie les directions et les directions adjointes au niveau de la gestion. Nous devons désormais pouvoir compter sur une association professionnelle pour représenter ses cotisants actifs à la lumière de cette nouvelle réalité.

Les personnes nommées à la direction et à la direction adjointe sont chargées de mettre en œuvre plusieurs priorités et programmes, tant du ministère de l’Éducation que de leur conseil scolaire de district. Elles se doivent d’être entendues en province afin de s’assurer que ces projets soient réalisables et bénéfiques à l’apprentissage et à la réussite des élèves qui leur sont confiés. Les directions et les directions adjointes de la province, tant francophones qu’anglophones, doivent faire front commun afin de se faire entendre d’une voix forte auprès des instances des conseils de districts et de la province en matière d’éducation.

En créant l’Association des directions et des directions adjointes des écoles franco‑ontariennes (ADFO), nous avons mis sur pied une autre instance pouvant revendiquer les droits des francophones. La défense d’une éducation de qualité en français en Ontario est la priorité de toutes celles et de tous ceux qui œuvrent dans le domaine de la francophonie. C’est pour cette raison que l’ADFO provinciale maintient des liens très étroits avec tous les organismes qui travaillent au nom des francophones : représenter les intérêts et les responsabilités des directions et les directions adjointes des écoles franco‑ontariennes.

Une Association provinciale est beaucoup plus que la simple adhésion à un regroupement offrant des services quelconques. Elle nous donne une identité et nous assure des services correspondant à nos besoins tels que des conseils professionnels, du soutien juridique et des occasions de perfectionnement professionnel.

La prise en charge de l’Association provinciale par des directions et des directions adjointes assure que son orientation, voulue par ses cotisants actifs, soit respectée.